Délégationde Nouvelle-Calédonie

« Encore vous ! »

C’est l’exclamation que l’on entend parfois aux péages ou à la sortie des grands magasins, accompagnée aussi, de temps en temps, de quelques noms d’oiseaux stigmatisant « les cathos ». Ce sont des choses qui arrivent, tant parfois les Calédoniens sont sollicités et confondent les associations : AVEC, Croix-Rouge, Secours Catholique, Société de Saint-Vincent-de-Paul… C’est encore nous !

« Encore vous ! »

publié en

Lorsque les choses vont mal, lorsque la pauvreté s’installe et que la puissance publique ne suffit plus à la tâche, depuis toujours des associations se lèvent. À l’heure où l’on parle beaucoup de « citoyenneté », notons qu’il s’agit bien là d’une action citoyenne, d’un acte politique au sens premier, au vrai sens du terme : « Organisation de la Cité ».

Le Secours Catholique est l’une de ces associations et c’est dans le cours normal des choses, tant l’Église fut de tous temps aux avant-postes du combat social. Aider les plus démunis, les accompagner, faire en sorte que nul ne soit un laissé-pour-compte, tel est notre credo. C’est à ce titre, fidèles au message de l’Évangile, que nous organisons la charité, que nous mettons en œuvre la solidarité. La collecte des 6 et 7 août 2011 en est un exemple. Si, bien évidemment, tout le monde ne peut s’engager dans le bénévolat, en revanche c’est là l’occasion pour tous de participer à cette œuvre sociale en étant solidaires des Calédoniens les plus démunis.

En effet, c’est bien aux Calédoniens que sont destinés tant les fonds récoltés, que les denrées alimentaires ou les produits d’hygiène… Nos docks se vident plus rapidement qu’ils ne se remplissent et si, chaque semaine, nos quelque 40 antennes ouvrent pour accueillir les personnes dans le besoin, c’est aussi grâce à la générosité des Calédoniens.

Nous avons besoin de cette action collective pour :

• Renforcer notre soutien aux personnes et territoires les plus marginalisés ;

• Nous associer et accompagner les personnes en difficulté ;

• Agir sur les causes de la pauvreté en nous engageant avec les personnes qui la subissent ;

• Favoriser l’engagement solidaire de tous, citoyens, institutions, associations, pour un travail en réseau, en renfort de la puissance publique, en faveur de ceux qui sont dans la peine et la difficulté.

Deux fois par an en Nouvelle-Calédonie, le Secours Catholique organise une collecte, avec la participation active des bénévoles. Merci de leur faire bon accueil.

La force du don

Le Secours Catholique, vous le savez, fonctionne essentiellement grâce aux donateurs qui, discrètement, « font le geste » tous les mois… Particuliers, entreprises parfois, chacun selon ses moyens et au bout du compte, les petits creeks font de grandes rivières partout dans le monde de Caritas. Notre petite Délégation, au fin fond du Pacifique, n’échappe pas à cette règle et ces dons sont et restent notre force. Deux fois par an, au mois d’août et au mois de décembre, nous sollicitons directement les Calédoniens dans la rue et à la sortie des grandes surfaces qui autorisent cette opération à leurs portes. C’est une journée longue et difficile pour les bénévoles, car il n’est pas si simple de tendre la main, même pour les autres, même pour « une bonne cause », avec le sentiment parfois de déranger, de s’imposer… Cette année 114 personnes s’étaient gentiment rendues disponibles et pourtant, les bénévoles n’étaient pas assez nombreux. Sous l’impulsion des délégués qui circulaient d’un bout à l’autre de Nouméa, certaines équipes ont fait le grand écart, changeant de quartier et de magasin pour renforcer des secteurs éloignés parfois de plusieurs kilomètres. Avec du matériel distribué dès 5 h du matin devant chaque enseigne, les équipes étaient en place vers 7 h, pour une très longue journée, pour certaines sans pause jusqu’à 19 h et, à minuit, quelques personnes encore finissaient de compter les pièces… Encore une fois, chapeau et merci ! Mais si nous étions plus nombreux, s’il n’y avait pas de désistements de dernière minute, si nous étions sûrs de nos forces au moins une semaine à l’avance, tout serait beaucoup plus simple à organiser pour la Délégation et particulièrement pour sa secrétaire, qui passe beaucoup de temps au téléphone pour relancer les uns et les autres.

En 2010 le Secours Catholique, délégation de Nouvelle-Calédonie, a investi pratiquement 12 millions de francs Pacifique dans l’aide alimentaire aux plus démunis. C’est bien, car cela répond à une demande et à un besoin précis des populations que nous aidons de cette façon, sur dossier et une seule fois par mois, il est utile de le rappeler. Cependant, c’est beaucoup par rapport à notre budget annuel. Une collecte assure à peu près un mois à un mois et demi de réserves alimentaires dans notre dock et environ 2 millions de recettes en espèces. Bien sur, nous espérons toujours faire mieux encore. Allons bénévoles, encore un effort ! Mo-bi-li-sez-vous ! Nous aurons besoin de vous en décembre 2011 pour assurer de meilleures fêtes de Noël à ceux qui en ont besoin. Parents, amis, volontaires d’un jour, il nous faut du monde en ces occasions ! Quant aux résultats… Calédoniens, nous savons pouvoir compter sur votre générosité. Merci !

Imprimer cette page

Consulter le site national