Délégationde Nouvelle-Calédonie

Sortie au phare Amédée

Le jeudi 20 juin 2019, plus de 150 personnes ont embarqué à bord du Mary D Seven à destination de l’ilôt Amédée au large de Nouméa en Nouvelle Calédonie. Au programme de la sortie, la visite de l’ilôt et du phare Amédée, un banquet partagé et en musique et la découverte en bateau à fond de verre des fonds sous-marins. Au retour, les visiteurs étaient heureux.

Embarquement

publié en juin 2019

Depuis mars dernier, l’animatrice et l’équipe de bénévoles ont préparé l’excursion sur l’ilôt Amédée. Les 188 places offertes ont été en priorité proposées aux personnes suivies par les antennes du Grand Nouméa, d’autres ont été offertes à une association de quartier qui agit auprès des enfants de Magenta. Des bénévoles et leurs familles ont aussi fait partie des invités.

Sur le quai de la Moselle, dès le petit matin, l’organisation a été mise en place. Les membres du Secours Catholique en fait une liste d’émargement afin de confirmer la présence des différents participants. Les membres de l’équipage en ensuite remit des bracelets de couleurs à chacun des passagers afin d’indiquait le groupe dans laquelle il était. Il y avait les Oranges, les Roses, les Mauves. Chaque équipe de couleur avait un créneau pour la visite en bateau à fond de verre. Le bateau a ensuite pris le large pour vingt minutes de traversée.

Une famille de l’équipe Mauve a fait le récit de cette journée :

« À 9 heures, nous sommes arrivés sur l’île et avons choisi notre emplacement. Quinze minutes après, en visitant l’îlot, nous sommes partis en direction du phare. Nous sommes montés au sommet du bâtiment aidant les plus peureux à vaincre l’appréhension du vide. Lors de notre progression, nous avons rencontré deux jeunes filles, l’une était paniquée et l’autre l’aidait.

"Mlle Mauve" a eu elle aussi peur du vide, et ce sont les soutiens de Mr Mauve, 8 ans et de bébé Mauve, 2 ans, leur sourires qui lui ont permis d’avoir plus de courage. Un fois en haut, on a oublié la peur du vide, les vertiges... Et on était fières. Le plus étonnant pour certains a été la peur de descendre plus que de monter : “Cela donne matière à réfléchir sur la peur de l’échec et la peur de faire.”

Au retour au camp, la famille Mauve a pu se baigner avant d’entendre midi sonner. Le son d’une cloche a signalé le repas. Chacun s’est installé au son de la musique ouvrant le banquet à tous. Au menu, on proposait de la salade, du riz, des crevettes, du gratin, du filet mignon, du thon, des gâteaux, de la glace et des fruits.... Chacun a pu manger à sa faim. En début d’après-midi, la famille Mauve a découvert les fonds marins avec le bateau à fond de verre. Les enfants ont tenté de répondre aux questions. Ils ont ri tout en apprenant et ont été émerveillés par les trois tortues qu’il ont pu voir. Merci pour cette journée.  »

Au retour, les visiteurs étaient heureux. On voyait les sourires sur leurs visages. De nouveaux liens s’étaient tissés. Certains venus en bus, avaient trouvé un moyen de transport pour rentrer grâce à une amitié nouée avec une personne voisine de chez eux.

Imprimer cette page

Portfolio